Apologie de l’intolérance

16764.jpg




« Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage » ?

27 février 2021
Béatrice Quattrocchi

L’interdiction de l’UDC, si l’on y regarde de près, est une campagne émotionnelle et raciste qui bafoue le principe sacro-saint de notre état de droit de protection de la personnalité.


L’UDC fait campagne avec des éléments de communication politiquement incorrects, que ce soit par l’image (buste noir d’une femme au regard agressif) ou par les mots utilisés en chassé-croisé. En effet les images exhibées et les textes qui les accompagnent mélangent à dessein religion, condition de la femme et terrorisme. Cet assemblage repose sur le crédo improbable d’une vieille mythologie d’une Suisse « bien à nous ».

Dans les faits la discussion sur l’interdiction de se dissimuler le visage n’est pas nouvelle en Suisse ; au niveau cantonal Saint-Gall et le Tessin l’ont déjà adoptée tandis que d’autres cantons se sont prononcés contre. En outre, dans le cadre des manifestations, de nombreux cantons connaissent l’interdiction de se dissimuler le visage lors des manifestations.

A mon sens cette initiative empiète sur les compétences des cantons auxquels il appartient de réglementer l’utilisation de l’espace public, ne résout ni le problème de l’islam radical qui est une idéologie parmi tant d’autres idéologies dénaturant l’essence de l’islam, ni le problème du terrorisme qui dans cette initiative est le seul vrai thème sur lequel il vaut la peine de se pencher puisque le phénomène des femmes voilées est marginal en Suisse et concerne surtout les touristes.

Ce n’est nullement en interdisant les visages de se voiler qu’on combattra le terrorisme mais en s’attaquant à la racine du mal.
Il est à signaler ici que le terrorisme, l’extrémisme et le radicalisme ne sont nullement l’apanage de l’islam, mais des idéologies pouvant s’inspirer de toutes les religions existantes.

Ainsi si l’on y regarde de près, l’on s’aperçoit que les situations et les facteurs suivants favorisent le développement de l’extrémisme violent (terrorisme). Ce sont des facteurs structurels et conjoncturels avant tout et tant qu’on ne les traitera pas on pourra continuer encore en vain à lancer des initiatives comme celle qui sera votée le 7 mars.
Voici la source des vrais problèmes de l’extrémisme et du terrorisme :

• L’absence de perspectives économiques
• La marginalisation et la discrimination
• La mauvaise gouvernance ainsi que les violations des droits de l’homme et de l’état de droit
• Les conflits prolongés et non réglés
• La radicalisation en prison, etc

Cette liste n’est pas exhaustive mais ce sont là à mon avis les principaux éléments sur lesquels l’autorité politique devrait se concentrer pour contrer les phénomènes de l’extrémisme et du terrorisme.

Qui oserait ici nier les conséquences négatives de l’extrémisme violent sur la paix et la sécurité, sur le développement durable, sur le respect des droits de l’homme, de l’état de droit et sur l’action humanitaire ?
Dès lors le contre-projet mis de l’avant par le Conseil fédéral apporte une réponse plus ciblée aux problèmes que peut entraîner le port du voile ou d’un masque qui dissimule le visage. Contrairement à l’initiative, il respecte l’autonomie des cantons qui souhaitent aller plus loin et interdire la dissimulation du visage dans l’espace public et préserve la liberté d’expression et de religion dans notre pays.

Cette initiative n’améliorera pas la sécurité et la liberté de notre population. Elle n’améliorera pas non plus le sort des femmes « forcées » à se voiler, au contraire. Ces dernières pourraient se voir contraintes de quitter la Suisse ou pourraient entrer dans une espèce d’illégalité en se « terrant » chez elles, si l’initiative devait passer. Cette dernière ne permettra pas non plus de lutter contre l’islam radical.

En revanche cette initiative, si elle passe, attisera la haine du «petit peuple ignorant » contre les musulmans en général qui rappelons-le- sont en grande majorité bien intégrés en Suisse et nullement fanatisés.
Alors osons poser la question : quels sont les vrais mobiles qui se cachent derrière cette initiative ?

Dans notre pays où la liberté d’expression et de religion devraient être des progrès acquis, l’UDC vise à ternir l’image de l’islam dans son ensemble sous prétexte que quelques malheureux individus terroristes pratiquent une déformation et un détournement de l’islam.

Ne tombons pas dans l’acceptation de la volonté de diviser notre population, dans l’apologie de l’intolérance comme des peuples et des groupes fanatisés l’ont fait dans le passé pour le plus grand malheur de l’humanité mais célébrons le vivre-ensemble et, ensemble, ne tolérons plus l’intolérance de quelque mouvance ou bord qu’elle provienne !

La société suisse à beaucoup à y gagner.

Béatrice Quattrocchi
27 février 2021

Commentaires

  • Monsieur, quand on lit dans le Coran« Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association et que la religion soit entièrement à Allah » (Sourate 8,39), est-ce aussi comme vous l'écrivez à cause de • L’absence de perspectives économiques
    • La marginalisation et la discrimination
    • La mauvaise gouvernance ainsi que les violations des droits de l’homme et de l’état de droit
    • Les conflits prolongés et non réglés
    • La radicalisation en prison, etc ??? Alors sachons raison garder ! Bonne jounée

  • Madame, quand on lit dans le Coran« Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association et que la religion soit entièrement à Allah » (Sourate 8,39), est-ce aussi comme vous l'écrivez à cause de • L’absence de perspectives économiques
    • La marginalisation et la discrimination
    • La mauvaise gouvernance ainsi que les violations des droits de l’homme et de l’état de droit
    • Les conflits prolongés et non réglés
    • La radicalisation en prison, etc ??? Alors sachons raison garder ! Bonne jounée

  • Cher Monsieur j'ai lu avec intérêt votre blog
    Cependant je voterai OUI à cette initiative. Je veux également préciser que je suis musulman.
    Ce n’est pas cette initiative qui discrédite les musulmans, mais la burqa qui discrédite les musulmans. Effectivement ces fanatiques (adepte d’un Islam obscur) font peur auprès de la population et salissent la religion. Allah n’a jamais demandé que les femmes se cachent.
    Les musulmans qui osent prendre position contre cette initiative sont insultés, voire menacés. A ce propos vous pouvez lire l’article du journal le Temps concernant l’Imam Mustafa Memeti qui est contre la burqa. Ce dernier et sa famille ont reçu menaces et insultes.
    Je ne pense pas que ce Monsieur peut être accusé d’Islamophobie.
    Que Dieu bénisse cet homme.
    Voter OUI c’est préserver la liberté et surtout la dignité des musulmans. C’est aussi montrer que notre religion est éclairée. La burqa c’est le drapeaux de Daesch.
    Je peux comprendre votre pensé mais sachez qu’en vous opposant à cette initiative vous faites du tort aux musulmans.
    Article temps http://www.letemps.ch/suisse/mustafa-memeti-limam-contre-burqa-nom-lislam
    Le port de a burqa n’est pas un droit mais c’est une contrainte faite par des islamistes extrémistes.
    Il n’y a pas de droits fondamentaux dans le port d’un vêtement qui punit la femme.
    Tiendrez vous le même discours pour l’excision. !?
    P.S Sachez que j’écris avec un pseudonyme pour préserver ma sécurité et de ma famille.

  • Enfin !
    Enfin un musulman éclairé qui dit son propos et qui risque gros.
    Le destin de l'islam ne tient qu'à ses fidèles. Soit ils font le boulot d'ajustement, comme l'ont fait les chrétiens, soit ils sont condamnés à la vindicte.
    Et la fuite en avant de ces obscurantistes qui espèrent coloniser la planète en se reproduisant comme des lapins sera largement compensé pas l'hécatombe des jihadistes qui finiront par se lasser devant le peu de résultats.
    Tout occidental non musulman qui se prononce sur l'islam n'est que très peu crédible.
    Comme on peut le vérifier sur ce débat totalement décalé qui, une fois de plus, nous donne une image peu reluisante de ces bobos-gauchos en mal d'idéologie qui misent sur un féminisme ringard et bientôt derrière pour défendre des concepts inaccessibles aux musulmans notamment tant ils ne reposent sur rien de tangible.
    Cette religion est en train de passer sa crise d'adolescence comme le christianisme avec les croisés il y a 500 ans. A l'échelle humaine, une religion correspond environ à un multiple de 100. L'islam est le cadet de la famille. Le Bouddhisme, est le grand-père.
    Le transhumanisme leur petit-fils, né à une époque où Dieu a été tué.

  • le phénomène des femmes voilées est marginal en Suisse et concerne surtout les touristes.

    des "touristes" provenant d'un régime qui découpe ses opposants en petits morceaux.

    Vous ne manquez pas d'haïr !

  • Mais vous n'allez pas chipoter pour quelques petits morceaux de ..........viande!

  • Bon, maintenant que j'ai fait ma petite recherche, pas besoin de creuser trop.
    Lorsqu'on défend le tourisme à Genève on ne peut évidemment pas se passer de la manne des gens du Golfe. Mme Quattrocchi est dans son rôle. Mais elle triche encore plus que ceux qu'elle dénonce.
    https://ch.linkedin.com/in/b%C3%A9atrice-m-quattrocchi-86b837112

  • Le gouvernement bernois fait aujourd'hui beaucoup mieux, puisqu'il accepte que des musulmans partent faire la djihad et reviennent ensuite en Suisse comme ci de rien n'était! Voilà où nous en sommes! C'est pitoyable! Ref le 20 minutes de ce jour!

  • Monsieur, vous ne pouvez soutenir un tel principe, dés lors que nombre de Suisses comme moi sommes témoins de l'expansion de séjour illegal de nombre de ressortissants extra EU établis dans notre canton

    obtenant un droit de rapatriement de leurs familles, continuant en toute impunité d'abuser de nos lois et de vivre en dépendance de PC, bien que n'ayant jamais cotisé, bien que proprios de biens immobiliers hors Suisse,

    ce dont ces gens dépendants de l'Hospice Général, qui ne déclarent pas leurs profits.
    Au passé, j'ai du aider des Suisses locataires escroqués par ces gens.
    Or ces turcs, dépendant de l'HG continuent de bénéf d'aides, et continuent de louer 37m2 en France au black, à 4 personnes, des sud-américains venus jobber à Genève via l'Espagne. Ces gens sont entassés illégalement à 4 sur 37m2, payent un loyer outrancier à ces turcs dépendants des aides de l'hospice général - soit de nos impôts. Il s'agit de turcs usant de nom de famille commun, sous boîte aux lettres, ce qu'enregistrent les hypothèques en France. Une arnaque au nom partagé au tracage difficile:

Les commentaires sont fermés.