Comportements humains et Covid-19

hug.jpg



À part la Chine, actuellement, la planète entière cherche à combattre les effets du Covid par des mesures sanitaires et changements de comportements de vie des habitants. À Genève, les dernières mesures ont été actualisée avec l’arrêté Covid-19 du Conseil d’Etat de Genève du 1er décembre.


Comportements de vie

À moins d’adopter des mesures de protection sanitaires suffisants, en Suisse, plus personne ne doit se tenir dans la zone de « distance intime », fini la zone de « distance personnelle » et même fini une partie de la zone de « distance sociale ».

Vu les effets mortels du covid sur nos aînés, ces derniers sont mis au ban, en réclusion sociale, pour leur bien. Ceci contraste d’ailleurs fortement avec les droits de l’« enfant » ; qui préservent la chaîne de contamination, en les exemptant de port du masque (voire de gants). Eux qui touchent à tout !

Le Conseil d’Etat, tient une gestion « à la petite semaine » de la propagation du Covid. Le fait de voir des politiques parler de médical fait peur à la population.
Quelles sont leurs compétences ? Leurs réussites ? Leurs excellences/médiocrités ?


A Genève, la gestion du risque et du BCM des HUG

Comment se fait-il que les frontières soient restées ouvertes si longtemps pour permettre aux travailleurs pendulaires d’aller-et-venir ? La raison ne serait-elle pas une nécessité de cacher la non maîtrise de la part notemment des HUG en matière de gestion du personnel, camouflée par une pseudo-raison de nécessité économique et sanitaire ?

Premièrement, la trop grande exposition au risque des Hôpitaux Universitaires de Genève en matière de dépendance de personnel transfrontalier, personnel infirmier, semble montrer un dilettantisme en matière de gestion de BCM Business Continuity Management. S’ils n’ont pas mis ce risque sanitaire relatif au personnel transfrontalier, alors quels sont les grands risques selon eux ?

Deuxièmement, comment se fait-il que le gestionnaire des risques des HUG n’a pas vu également ce risque ? Font-ils la gestion du risque avec l’approche politique de l’autruche ?


La gestion myope du Conseil fédéral

Connaître l’origine de la contamination est indispensable pour pouvoir trouver les solutions. Travailler sur un vaccin, en détenant les informations complètes du problème, peut donner plus de chance de réussite après tout.

De plus, a-t-on entamé une procédure de remboursement, auprès de la Chine ou de nos dirigeants incompétents ? Car, c’est injuste que les populations victimes prennent en charge tant financièrement les conséquences que la forte baisse de leur qualité de vie.

Après tout, ce serait naturel d’exiger de la part des responsables de cette crise sanitaire de niveau mondial, la prise en charge du coût assumé par les populations.

Pour information, en règle générale, les perdants d’une guerre prennent en charge le coût de la guerre des gagnants. Ils payent les balles qui ont servi à tuer leurs concitoyens. À ce jour, l’Allemagne a payé l’entièreté des indemnités de guerre pour la 1ère et 2ème guerre mondiale. Le « fonds pétrole contre nourriture », géré par une institution onusienne, a remboursé bien des frais de guerre, y.c. à des entreprises situées en Suisse.

Commentaires

  • je vois des véhicules français qui font 80)100 kilomètres tous les jours pour venir travailler ici!!! Donc le virus circule toujours!

  • Regarde la génétisienne "Alexendra Henrion Caude" sur youtube! l'origine du virus, et certains éléments artificiels qui ont été "breveté", qui sont sur la chaine du virus! On saura donc sans doute l'origine de ce virus, qui du fait de sa composition, doit sortir d'un laboratoire, puisqu'il n'est pas "naturel"! Le laboratoire P4 de Wuhan par exemple!

  • Comme les personnes âgées ont une espérance de vie résiduelle on peut les utiliser comme cobayes pour tester les vaccins en les vaccinant de force, nous dit le “médecin” Laurent Alexandre, en parfait petit "progressiste"! Voilà le monde de rêve que les mondialistes nous préparent:

    https://www.youtube.com/watch?v=ZhZQqHDeoo4

    En voici davantage sur cet individu:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Alexandre

  • "Comme les personnes âgées ont une espérance de vie résiduelle"


    Ne reste plus alors pour compléter le grand modèle capitaliste de la santé qu'à fixer un prix à cette vie résiduelle pour permettre aux assureurs de régler les litiges que causent les accidents de la circulation des virus et des anticorps et des arnM dans et entre les organismes humains capitalisés.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Messenger_RNA

Les commentaires sont fermés.