Prix Genferei passé sous silence

salerno panneau.jpg



Peut-on douter de l’indépendance de la presse ?

Prix « Paragraphe rouillé »

La ville de Genève se voit décerner un premier prix par une organisation de chefs d’entreprises et politiciens suisses et un seul journal, en l’occurrence neuchâtelois, reprend la dépêche de l’ATS et y publie l’information le 29 mai 2020.

Cette année, plus que quiconque, Genève est concernée par ce prix car elle a décroché la première place. L’association Freiheit-Liberté décerne le trophée « Paragraphe rouillé » qui récompense au niveau national la loi la plus inutile de l’année. Le prix de l’édition 2020 est attribué plus précisément au Conseil administratif de la ville de Genève qui a décidé de féminiser la moitié des 500 panneaux signalant des passages pour piétons. Pour justifier la décision de changement des panneaux, la ville de Genève a invoqué le manque de visibilité des femmes dans l’espace public. La mairesse Sandrine Salerno, maire de Genève sortant au 30 mai, est d’ailleurs l’initiatrice de ce projet.

Nous les genevois, pouvons être fiers d’avoir fini premier pour le « Paragraphe rouillé », qui cette année peut aisément se surnommer le prix « Genferei ».


Mission des journaux

À l’exception de l’Arcinfo, pourquoi les journaux romands, notamment ceux en territoire genevois, n’ont pas dispensé l’information à la population ? Ainsi, les citoyens genevois n’ont pas été informés de cette victoire par leurs journaux locaux.

Est-ce que les gouvernants (càd. gouvernements locaux, régionaux et nationaux) ont une main prise sur les médias ?

Pourtant les journalistes sont soumis à une déontologie journaliste qui mentionne le devoir d’indépendance.

De manière générale, la Presse a pour mission d’offrir à ses lecteurs une information rigoureuse, diversifiée et basée sur les faits, afin qu’ils se forment une opinion libre et éclairée (Presse canada). D’ailleurs la Presse est d’intérêt public.

Est-ce que la Presse est au service du lecteur (le gouverné) ou au service du gouvernant ?

Commentaires

  • Plutôt des gouvernants! Mais aussi qu’ils sont dépassés par les événements.... Plus aucune actualité sur l’iPad ni iPhone des médias romands.... dès connexion contrairement à avant! Il semblerait qu’ils ne soient pas encore réveillés ni sortis du confinement! :)

    Monsieur Unica, j’adore cette photo avec votre magnifique chien. Son regard est d’amour pour son maître . ❤️ Un vrai bonheur!

  • Merci Patoucha...
    La Société part en vrille. Nos gouvernants sont tous félons et n'ont pas les compétences minimales de leur fonction.

  • Bin comme c'est bizarre je ne vois pas de panneaux avec deux chiens qui copulent comme c'est étrange???

  • Pourtant le président de pacotilles de Genève veut de la biodiversité en ville ... il faudra des passages souterrains pour hérissons et pour grenouilles... et des passages pour cerfs et chiens.

  • On devrait imposer des panneaux .....................kamasoutra! On va finir par entendre un bruit de bottes c'est pas dieu possible!

  • Grand fracas (justifié) d'un côté, permet le Silence d'angles moins reluisants (Genève n'en manque pas). Car pendant ce temps

    Les verts de Genève dansent devant les chinois - uniques proprios de tous systèmes d'install de la 5G - pour décider de l'abattage de tous arbres trop hauts (malades d'on ne sait quoi, ou déclarés "incapables de se développer" - l'un de ces euphémisme de nos exécutants)

    https://www.bluewin.ch/fr/infos/regional/lausanne-le-sequoia-geant-de-la-fig-sera-abattu-400658.html

    https://www.alterinfo.net/Pour-lutter-contre-la-5G-Aux-Arbres-Citoyens-Il-est-temps-qu-on-nous-propose-des-zones-blanches-pour-demain_a141623.html

    https://www.facebook.com/Arbres-de-Gen%C3%A8ve-215015358631345/


    Question: quel règlement fixe quelle hauteur max d'arbre, tolérée dans le voisinage captif de la 5G, à Genève (oubliez les moratoires)

    Next one: les séquoias du parc Barton vont survivre combien de temps aux besoins - par ex de Swisscom, post Covid-19, avant d'être déclarés "abattables" car "incapables de se développer" (comme à Lausanne)

Les commentaires sont fermés.