24/02/2017

Violence de vie et douce politique trompeuse

blason.png

Ne pas avoir de quoi se nourrir ce n’est pas de la douceur. Perdre son emploi, ce n’est pas de la douceur. Ne pas pouvoir assumer les factures à la fin du mois ce n’est pas doux non plus. Être rejeté car l’on ne correspond pas aux standards, ce n’est pas la joye. Se faire tromper au travers d'un stratagème légal de commerce c’est dur. Assumer des hausses de prix sans pouvoir influencer une hausse de ses revenus, c’est parfois décourageant.

Lire la suite

15/02/2017

Poggier = saboter ?

Taux-chomage-août-2015.png

Voilà un slogan qui ne devrait pas exister !

La population a élu des professionnels à des postes publics au plus haut niveau de l’Etat pour la servir et voilà que celui qui est le mieux dans son dicastère, de par son parcours professionnel et de par ses formations, touche en botte.

Lire la suite

05/01/2017

Passé et futur : les prévisions économiques suisses de 2015, 2016 et 2017

economie suisse.png

Il y a deux ans, le 15 janvier 2015 la BNS lâchait le « taux plancher » de 1.20 EUR/CHF. Selon les grands économistes et politiciens suisses, l’économie de notre pays allait s’écrouler. Les syndicats criaient même leur peur de voir chuter l’économie suisse et voir transférer les conséquences sur la tête des travailleurs.

Lire la suite

13:00 Publié dans Air du temps, Causes et associations, Etat, Gouvernance, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

19/12/2016

pecunia non olet : 350 francs le pipi de chien à Genève

Michka.png

Ce terrible bandit a encore commis l’inacceptable ! Son incontrôlable et hargneux clébard urinait à tout-va devant la gare sans maîtriser son jet, alors qu'il l'incitait à souiller le domaine public. Une fois le contrevenant appréhendé, le rebel molosse pondit une belle crotte devant le policier, en représailles. Bon, la tranquillité fut vite ramenée dans la cité grâce à ce valeureux policier municipal.

Lire la suite

07/12/2016

Chiens : parlementaires fédéraux Bern-és

Chiens.png

Suite à de malheureux cas d’attaque de chien sur des enfants survenus par le passé, il fut décidé en 2008 d’instaurer pour les nouveaux détenteurs de chiens l’obligation de suivre des cours théoriques et un entraînement pratique de plusieurs heures durant la première année ; et ce dans le but de réduire le nombre d’accidents par morsure.

En septembre dernier les parlementaires fédéraux « bernés à Berne » ont décidé de supprimer cette obligation de cours pour chiens dès le 1er janvier 2017.

Lire la suite

30/11/2016

Trompe-RIE 3

Mais quel est le but de cette réforme des entreprises ? Est-ce que le but de la réforme de la taxation des entreprises est de tromper l’international par un « taux unique » avec déductions particulières ? Quelle belle motivation !

Lire la suite

17/11/2016

Travailleurs oubliés dans le caniveau

L'assistance genevoise est-elle une trappe à gens honnêtes ?

Combien de citoyens genevois ont recours à l'assistance ? Ou plutôt combien sont contraints à y devoir faire appel ?

caniveau.jpg

Lire la suite

16/10/2016

Rendre les prestations sociales sociales

Lorsque le dernier filet social, l’assistance, deviendra dans le futur une prestation courante de la population genevoise, on commencera à se demander si une erreur n’aurait pas été commise dans le passé.

Le passé ? Justement, le présent actuel est le passé du futur !

Agissons dans le présent tant qu’il est encore temps.

Lire la suite

13/10/2016

Fraudeur contre fraudeur

Mauro Poggia lance une action afin de demander aux éventuels fraudeurs de prestations sociales de se mettre en conformité avec la loi jusqu’à la fin de l’année ; et ce sans conséquences pénales.

L’amnistie de M. Poggia, pour mettre de l’ordre dans les prestations sociales, nous fait penser qu’il y a une grande masse de fraudeurs qui échappent aux contrôles des employés de l’Etat dans leur bonne exécution du travail ; et dans le domaine des prestations sociales particulièrement.

Lire la suite

04/10/2016

Les entreprises suisses et les animaux de compagnie

Les Nations Unies ont dédié la journée du 4 octobre aux animaux, dans le but de célébrer la diversité des espèces animales et de rappeler l’importance de leur protection en responsabilisant l’homme face aux dangers qui les menacent.
En qualité de membre du mouvement de la Journée mondiale des animaux, je tiens à apporter ma pierre à l’édifice et attirer l’attention sur deux points.

Lire la suite

15:47 Publié dans Air du temps, Etat, Genève, Gestion et finance publique, Gouvernance, Pensées, Suisse | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |