Les Pâquis contrent les vélos

81995372_524451488416325_7874439971594043392_n.jpg


81988231_567549693825865_2482583464654667776_n.jpg


Selon le commerçant qui tient le Pâquis Market, cela fait plus d’une semaine que les sapins de Noël secs des alentours, qui attendent la levée par la voirie, ont été recyclés pour former des barrières contre les vélos. L'écologie a du bien après tout.

Des citoyens des Pâquis sont peut-être content de la nouvelle zone piétonne aux alentours de l’école des Pâquis, mais voient dans les vélos, les vélos électriques et trottinettes (y.c. électriques) le même danger pour leurs bambins que celui que représentait les automobiles.

En effet, dès le 13 décembre 2019, la zone comprise entre la rue de Berne, la rue du Môle et la rue de la Navigation a été réaménagée afin de sécuriser les piétons et les élèves de l’école des Pâquis.

Hélas, la ville a autorisé les cycles à y passer. Certains citoyens semble ne pas l’entendre de la même oreille. Cette zone piétonne est devenue une autoroute à cycles et vélos en tous genres. Les dangers pour les piétons ce sont eux actuellement.

Zone piétonne, c’est zone piétonne ! Les vélos électriques prennent de l’élan depuis le haut de la rue du Môle, et dans le silence de leur moteur, vont droit devant eux à fond. Vu les parois des travaux publics, les autres cycles qui viennent de la rue de Berne ont du mal à freiner à temps à l’intersection de la rue du Môle.

Cette sécurité qui empêche les automobiles d’accidenter les enfants, par la piétonisation de la zone, devrait être la même envers les vélos ; ou devrait-on dire cycloterroristes ? En matière de civisme, les cyclistes genevois ne sont pas, hélas, identiques aux cyclistes hollandais.

Commentaires

  • C'est vrai. Les cyclistes roulent comme des malades. J'ai été témoin d'un accident mortel entre un vélo et un piéton il y a quelques années. Assez choquant.
    Cependant, on devrait permettre aux gamins à vélo d'emprunter le trottoir. Je me souviens que j'avais permis à mes fils d'aller à l'école à vélo, car ça leur donnait un peu de liberté et d'autonomie, mais je leur recommandait d'emprunter le trottoir autant que possible mais de faire quand même attention aux piétons.

  • Un vélo peut rouler sur les trottoirs mais avec son conducteur a pied qui pousse le vélo

  • A la Jonction nous avons aussi des problèmes avec les délinquants de la conduite. Je sortais de chez moi un dimanche matin une conductrice de vélo électrique a rouler dangereusement, sur le trottoir et vite devant toutes les allées. J'ai 50 ans et encore quelques réflexes, mais quand j'en aurai 70, elles, ils m'écraseront ? Quelques jours avant une autre sur un trottoir, meme vélo (imad - Aide et soins à domicile du canton de Genève) qui téléphonait en roulant. Certaines de ces aides sont des dangers publics sur leurs vélos.

    Il m'arrive de rouler a vélo, mais en respectant les règles, la sécurité des autres usagers avec une vitesse adaptée.

    A pieds il m'arrive aussi de croiser des piétons le nez dans le téléphone qui percutent les autres.

    Certaines personnes sont dangereuses et irresponsables. Elles mettent en dangers les plus fragiles d'entre nous.

  • L'ardeur mise à Genève pour rendre la vie difficile aux automobilistes, même à ceux qui respectent le code, devrait trouver son équivalent (au moins) pour lutter contre les cyclistes qui ne le respectent pas.

Les commentaires sont fermés.