Tous pourris ?

corruption.jpg



Cette semaine, Genève a eu la preuve que le système n’est pas honnête, car sa tête composée de politiciens et de gestionnaires des biens publics ne brillent pas de par leur honorabilité et compétences. Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les multiples scandales parus dans la presse qui le prouvent.

La tête et le corps

Sur le territoire genevois, on a découvert ces derniers temps des policiers corrompus, des élus malhonnêtes, des hauts cadres de l’administration profiteurs, des employés tricheurs. Une belle pyramide d’éthique lacunaire dans le management de l’argent public. D’ailleurs que veut-on, si la tête est pourrie ? Le corps ne peut être totalement en inadéquation. Les multiples embauches effectuées à la méthode copinage ou emplois fictifs le prouvent également.

Il y a trois mois, concernant la commune de Genève, j’ai fait une interpellation sous le titre « Lutte contre les placards dorés » sous le numéro IE-75 du 6 février 2019, afin d’avoir des explications de la part de l’exécutif de la ville. Toujours pas de réponse.

La confiance entamée

Comme beaucoup de citoyens dans le canton de Genève, j’ai été votant. J’ai même été candidat à des élections. Le fait que le peuple vote contre ses propres intérêts donnait à penser que soit les votants sont stupides, soit qu’il pouvait y avoir des magouilles au Service des votations. Comme beaucoup de citoyens rapportent dans les réseaux sociaux, je suis partant pour revoter tous les objets de ces dix dernières années, au nom de la démocratie.

RFFA et la trappe à cons

La prochaine votation du 19 mai, la population devra accepter que la démocratie soit bridée par un paquet de vote. Lier la fiscalité des entreprises et l’AVS, cela relève de la malhonnêteté. Et apparemment, les citoyens voteraient pour, selon les sondages. Je ne puis croire que les personnes, même dans le secret des scrutins, votent en faveur de manigances et contre leurs droits. Accepter RFFA c’est accepter que l’on ampute des droits démocratiques. On ne devrait jamais voter contre soi, ce n’est pas naturel, à moins qu’il y ait magouilles…

Commentaires

  • Ah!





    Merci de ne pas être en mode mute.

  • Malheureusement, on a le droit de croire que ce qui a été découvert n'est que la partie visible de l'iceberg.
    Je n'ai plus confiane dans le système et je suis partante pour refaire toutes les votations des 10 dernières années.

  • Bravo, encore une analyse simple mais efficace. Il n'y a pas à compliquer le problème par des nuances inutiles qui endorment le citoyen.

  • merci... ça ne plait pas beaucoup mais c est bien de l avoir lu une fois

  • Zut, je lis ce matin que la machinerie du Grand Théâtre de Genève va nécessiter de couteux travaux...
    Y a t'il un pilote dans l'avion ?

Les commentaires sont fermés.