Tricheurs(euses) des « minorités »

discrimination.jpg



Récemment j’ai subi un blocage partiel de certaines fonctions de Facebook pour avoir été équitable !

Depuis peu, Facebook a durci les règles qui protègent les membres des attaques basées sur les discriminations. Mais cette protection devient une vraie plaie pour les membres de Facebook qui sont objectifs et qui se voient dénoncés abusivement par des gens aux multiples complexes personnels, sous couvert de « minorité visée par des discriminations ».

A l’instar des partis de gauche pro-néo-féms, dont certaines de ses membres trichent à tout va sous couvert de « minorité ». Sous prétexte de quota-femme dans l’administration, certaines élues de gauche (très critiquées) placent des amies à des postes dirigeants même si les compétences n’y sont pas, créant ainsi un déséquilibre tant dans l'exécution de la mission de l'entité (incompétence) qu'au sein du monde des travailleurs (accusation de copinage).
Bien évidemment il va sans dire que ce jeu existe bien évidemment auprès de clans de tout type ; y compris pro-parti politique (de gauche p.ex.) et souvent à but d’avantages personnels.

Bref, pour retourner sur mon problème de blocage partiel dans Facebook, j’ai été très déçu de constater que j'ai été accusé de discrimination, de la part d'une amie FB, moi qui suis si discriminable, fils d’immigré d’origine modeste.

J’ai eu le malheur de juger le salaire du PDG du Crédit Suisse, qui est de couleur, comme étant abusif car un million par mois, c’est du vol et ce au détriment des actionnaires : dont nos caisses de pension sont d’importants investisseurs. J'aurais fait cette remarque même si le PDG aurait été d'une autre ethnie, car mes propos relèvent du mérite et non de la couleur du méritant.
Vous ne pensez pas que, justement pour ne pas discriminer, il ne faut pas taire une réprobation aux personnes qui présentent une différence, si cette réprimande serait également assénée à autrui dans la même situation et le même contexte ? Surtout si la critique ne touchait pas l'élément de différence. Peut-on donner des cartes blanches à certains et pas à d'autres? Non, notre société nécessite la justice et l'équité, sinon on tombera sur des problèmes au niveau de la cohésion des individus.

Je crains que des personnes utilisent ces règles "de protection de la minorité", en touchant par une tromperie directement le cœur des personnes charitables, pour leur propres avantages !

Pour information, un de mes moto est justement « la défense des minorités dans la société, pour l'égalité dans tous les contextes et non uniquement de genre (contre les discriminations de genre, race, nationalité, identité sexuelle, statut social, handicap) » qui peut être consultable sur mon blog.

Suite à cette affaire, je ne vais pas commencer à en vouloir aux minorités, je sais rester intègre et objectif et je combattrai ardemment ces tricheries faites sous couvert de défense des minorités.

Pour finir, Facebook a réanalysé mon post et m'a remis les fonctionnalités manquantes. Ouf !

Voici le post qui m'a posé problème:
Capture 220419 CREDITSUISSE.JPG

Commentaires

  • J'ai aussi lu cela ailleurs. FB en vient à créer des discriminations là où il n'y en a pas. C'est du conformisme frileux, hélas.

  • Qu’ils soient blanc ou de couleur, ils s’offrent des salaires mirobolants avec l’argent des clients! Je propose à cette accusatrice d’essayer de retirer la totalité de son compte...... s’il est naturellement bien fourni.... et on verra sa réaction!

  • Bonjour Manuel,
    C'est vraiment n'importe quoi ces allégations discriminatoires. Par là, on essaie de faire passer
    la pilule que ces salaires sont justifiés. Ces personnes qui accusent sont manipulées. Ne t'en fais
    pas, je connais ce genre de mauvaise foi. Il faut continuer à dénoncer ces abus.

Les commentaires sont fermés.