La cible médiatique

maudet ccig.jpg



Les titres des journaux sont loquaces ce matin sur l'affaire Maudet. Pierre Maudet, dont la presse a hissé ces derniers mois figure du reality show local. Cette star, qui à l'instar de "JR Ewing", on lui a donné un rôle expiatoire du mécontentement populaire.

Pour ma part, je reviens sur l'état de droit. Peut-on accepter une pareille traque à l'homme? Tel ce gibier poursuivi par la meute de chiens dans cette chasse à courre.

Non les affaires internes du PLR Genève ne concernent pas tout quidam en Suisse, mais cette manière d'agir médiatique oui. Pourquoi le procureur n'a-t'il pas mis fin à cette exposition juridique? Et ce, pour dire qu'on le laisse travailler dans toute quiétude et la tête bien concentrée, non pas sur le brouhaha, mais sur son travail. Dans bien d'autres cas, la présomption d'innocence est respectée, qu'elle soit justifiée ou non.

Hier, une bribe de démocratie à l'échelle de 600 personnes s'est prononcée. Tel le chantage de l'Europe envers la Suisse, est-il acceptable de se plier aux desiderata externes? Est-ce que cette assemblée a mal agi? Devait-elle conclure différemment? Que l'on sache les membres sont tous majeurs et savent ce qu'ils font. La décision a été prise au travers d'une pesée des intérêts, motivée tant sur le qu'en-dira-t-on, que par la contre-réaction à cette orientation médiatique.

L'affaire n'est pas terminée, mais à l'interne la messe est dite. Comme dans toute bonne démocratie le 51% l'emporte sur le 49%.
Maintenant il reste à attendre les conclusions juridiques. Et sur les rôles des uns et des autres.

En aucun cas Pierre Maudet aura à baisser le regard devant ses collègues du Conseil d'Etat. Il ne reste plus qu'à attendre la prochaine attaque médiatique massive sur l'un des autres membres du collège de cet exécutif. Si l'on accepte cela pour l'un on devrait l'accepter pour les autres.

De plus, va-t'on avoir une suite aux affaires de l’exécutif de la ville de Genève, de son Conseil Administratif? Car tout n'est pas oublié.

Commentaires

  • Alonso Unica votre analyse est trop émotionnelle, sans doute un transfert lié à votre expulsion.
    Oui la messe est dite : Au moins 50 % de vendus au PLR (égalité avec le PS).

  • C'est parque tous pensent à l'après, et à tous les petits et grands avantages qu'ils pourront tirer un jour ou l'autre de ce pti'coup d'pouce du ..........destin! Sacha Guitry disait -Je n'aime que les gens qui ont de la chance, les autres me font peur!!!

  • bonjour SpinDoc...
    Vous pensez trop émotionnelle?
    Est-ce que j'ai tord? ... car l'émotionnel n’ôte rien au message ...
    Concernant le 51% ou le 49% ... ce sont des règles universelles démocratiques ... si 49% sont mécontents... c'est leur problème et c'est toujours ainsi pour tous.
    Concernant votre message, j'ai une idée... et si on fusionnait 50% de vendus du plr avec les 50% de vendus du ps?

  • Dans cette histoire PM n'est pas la victime (idem pour l'exécutif de la Ville)
    Vous semblez plus tolérant envers l'un que l'autre
    Une fusion très bonne idée, qu'elle belle équipe ! Bonne soirée M Alonso Unica

  • "sans doute un transfert lié à votre expulsion."
    C'est aussi ce que je pense. Exclu devenu militant contre l'exclusion.
    Ou alors comme moi, soutenir à fond le baudet pour qu'il s'accroche et continue à couler son parti, ce qu'il a fort bien réussi hier soir: démission du comité, démission déjà de deux membres connus.

    Autrement je ne comprendrai pas pourquoi il soutient un politicien qui sacrifie son parti à son ambition maladive.

    De tout façon le baudet n'ira pas plus loin. Au niveau fédéral il est cuit et recuit. Il est condamné à rester à Genève et il se ferait blackboulé s'il osait se représenter à une quelconque élection.

    "L'affaire n'est pas terminée, mais à l'interne la messe est dite. Comme dans toute bonne démocratie le 51% l'emporte sur le 49%."
    Sauf si l'on tient compte des abstentions. Il a été soutenu par moins de 50% de l'assemblée. Ses clients. Et de toute façon, il n'avait pas l'intention de démissionner même en cas de résultat inverse. Juste une opération de com.

    "En aucun cas Pierre Maudet aura à baisser le regard devant ses collègues du Conseil d'Etat."
    Vous rêvez. Ce n'est pas de la presse (qui n'a fait que son travail) que viendra le prochain coup, mais de ses collègues du CE: retrait de la Sécurité, de l'OPC après la Présidence et l'aéroport, en attendant mieux. Là il a déjà la tête penchés sur ses souliers.

    "Il ne reste plus qu'à attendre la prochaine attaque médiatique massive sur l'un des autres membres du collège de cet exécutif."
    Ah bon, il y a un autre membre du CE qui est susceptible de se faire inculper de corruption? Vite un ou des noms!
    Pourquoi "attaque" médiatique? Vous ne voulez pas du journalisme d'investigation? Curieux.

  • @Daniel. Je ne suis pas si tordu pour le soutenir pour vouloir du mal au PLR.
    Concernant les abstentions, c'est leur problème de choix. Il y en a toujours partout des gens qui ne souhaitent pas prendre parti. Ils pensent qu'ainsi dans l'avenir ils n'auront pas à dire qu'ils sont responsables.

  • Ce n'était pas un acte de démocratie, mais une demande de confiance. 50% c'est peu, vraiment peu. C'est un échec pour PM, mais il a un argument pour rester. Visiblement son narcissisme le rend aveugle, et le risque de couler le PLR avec lui est grand. Pour le malheur du PLR, Il ne sait pas ce que veut dire "avoir le sens de l'Etat"

    Les différentes affaires sont des fautes professionnelles, peut-être pénale, qu'importe. Une entreprise qui licencie pour faute grave ne se préoccupe pas si la faute est pénal ou pas. Le fait de nuire à l'entreprise est suffisant. PM est dans ce cas.
    Ce sera très difficile pour PM d'être au PLR avec une direction hostile et une majorité de la base qui ne le soutient pas. Ce petit 50% ne garantit pas que le PLR suisse laissera passer. Avec 70% la page aurait été tournée, 50%, c'est Dallas qui continue.

  • C'est presque macron mais en plus ...........grand!!!

  • @Dominique Degoumois.
    Vous comparez Maudet à Macron? ... les deux cas sont vraiment bien différents.

  • Ne voyez-vous pas la ressemblance entre un Maudet et un Macron Manuel ? Pour moi elle saute aux yeux. Et il n'est pas besoin de chercher bien loin. Ces jeunes leaders se considèrent comme au dessus de tout. Des lois, du peuple, des institutions, des partis. Et ils disposent d'appuis conséquents dans les milieux économiques qui dirigent toutes ces marionnettes politiques.
    Et ils sont brillants. De véritables stars qui sortent du lot avec un charisme rare, une éloquence exceptionnelle et une ambition démesurée.

  • Cher M. Unica,

    Je trouve vraiment drôle !

    Vous affirmez "qu'intégrité, éthique, ténacité, loyauté, compétence et justice sont vos caractréristiques personnelles dominantes" et vous dites de M. Maudet qu'il tiendrait un rôle "expiatoire du mécontentement populaire" !!

    Oui, vous avez raison, pauvre M. Maudet, pauvre victime, pauvre petit animal innocent traqué par une meute de chiens, par des charognards de journalistes et une vindicte populaire si injuste !!

    Ne pensez-vous pas que s'il avait reconnu tout de suite ses erreurs et dit TOUTE la vérité sur TOUS les dossiers puis présenté des excuses il pouvait démissionner, se représenter à une élection partielle....

    ... et être même réélu ?

    M. Maudet a une si haute opinion de lui-même qu'il se croit au-dessus de tous et de tout, mais il a démontré ces derniers mois n'être qu'un petit affairiste menteur, dissimulateur et foncièrement égoïste, n'hésitant pas à faire pression sur des journalistes pour les intimider et les empêcher de faire leur travail.

    Une chose m'interpelle néanmoins : avec votre soutien et celui si brillant de Mme Orsini je ne comprends pas pourquoi M. Maudet fasse appel à des avocats coûteux :-)

  • @Piller
    éthique, ténacité, loyauté, compétence et justice.
    Ce sont souvent ces caractéristiques qui me portent malchance, c'est un handicap. Il ne faut plus les avoir pour pour être dans le trend actuel, de félonie.

  • @Jenni et Piller et Degoumois...
    L'un est un néolibéral et l'autre est plutôt libéral... c'est une belle différence!

  • "avec votre soutien et celui si brillant de Mme Orsini"
    Exclus de tous les partis, unissez-vous!
    Décidément la morale tient à peu de chose et apparaît très relative.

  • Vous mettez le doigt sur quelque chose d'important. Le fait de n’être pas muselé par un parti politique permet de prendre position librement.
    Pour votre gouverne, je ne savais même pas que madame Orsini soutenait également la même position que moi. Mais il me semble que son fils n'est pas du même avis.

  • Et comme dit l'autre -maudet soit qui mal y pense! Ne te laisse pas abattre et reste sur ta ligne éthique, ténacité, loyauté, compétence et justice! C'est vrai que ces quelques mots ne peuvent pas plaire à la gauche, qui tel un tapis, se couche devant tout ce qui passe et trépasse!

  • @ Manuel Alonso Unica

    ?... Mais alors pourquoi diable mettre ces qualités pour défendre M. Maudet qui est à l'opposé et qui lui, est parfaitemement dans le trend actuel que vous décrivez ?

  • Alors M. Maudet a une haute idée et haute estime de lui-même. Il a été élu, nous dit-on, haut la main grâce à ses compétences et qu il les a démontrées durant son règne!

    Nous sommes heureux que "nous" avions élu un homme "compétent", il ne manquait plus que le contraire!

    Entre Compétence, si c est vrai, ET entre Abus (à la justice de le prouver) et Mensonges (c est déjà prouvé...), l un n empêche pas l autre. On devrait être compétent à ne pas ni abuser ni mentir. M. Maudet n a été qu incompétent sur ses deux dernières "qualités"!

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Vous aussi cher C5@ vous avez une très haute idée de vous même! Les gens qui ont une grande idée d'eux même, n'auront jamais qu'une seule grande idée! (Prospère Mérimée)

  • J'ai fait un peu "d'humour" mais il semble que ça passe assez mal ici??? Mais les 2 sont quant même francs maçons!

  • @Dominique Degoumais,

    Vous citez Prosper Mérimée(PM):"Vous aussi cher C5@ vous avez une très haute idée de vous même! Les gens qui ont une grande idée d'eux même, n'auront jamais qu'une seule grande idée!

    Ce même P.M. pourrait vous répliquer grâce à une citation des siennes:"Tout gros mensonge a besoin d'un détail bien circonstancié, moyennant quoi il passe"

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Pour être tout à fait franc je ne suis pas sûr que cette citations est bien de Prospère Mérimée, mais vous allez sans doute nous le confirmer! Vous voyez comme vous être cher C5@ par charité et humanité je vous ai épargné cette citation là! Alors une autre citation dont vous connaissez forcément l'auteur "-Ce qui flatte réélement un homme c'est qu'on le juge digne d'être flatté!!" Là vous voyez bien que l'on ne parle pas de moi!!!! Du même auteur, *-Je me cite souvent cela apporte du piment à MA conversation*! Là c'est vous tout craché!!!

  • @Dominique Degoumois,

    Vos écrits n appliquent nullement ce que dit le même George Bernard Shaw que vous citez sur "flatter...etc...":

    "Si tu as une pomme, que j'ai une pomme et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées"

    Bien à vous.
    Charles 05

    NB: Je confirme bien entendu que c est Prospère Mérimée qui a dit:""Tout gros mensonge a besoin d'un détail bien circonstancié, moyennant quoi il passe".
    Et heureusement quelques de vos écrits ne passent nullement, voyez-vous ce que je veux dire?

  • Bonjour Alonso,

    Après avoir lu tellement sur l'affaire P. Maudet, j'ai fini par visionner un film dans mon sommeil. Un film muet, comme au début du 20è siècle. Il n'y avait que des images d'acteurs avec de petits mouvements de lèvres.

    Ce que j'ai retenu de l'histoire muette, c'est une mise en scène patiente avec des acteurs qui ne pouvaient connaître qu'une partie du script de leur rôle, puis ensuite il y a eu des improvisations dans tous les sens de la part de tout le monde.
    Ce que j'en pense, je l'ai écrit sur le blog d'Alban M Kuango. Vous pourrez le lire s'il le publie. Autrement tant pis.

    Mais la fin du film montrait un Pierre Maudet immobilisé, dont on ne voyait plus que les yeux interrogateurs, il était pétrifié comme une scupture de pierre les yeux ouverts qui suivaient son encerclement par des danseurs au scalp sans comprendre ce qu'ils allaient lui faire.
    Finalement, deux colonnes de ces danseurs masqués avançaient en parallèle avant de s'écarter en s'éloignant et de disparaître de chaque côté opposé. PL d'un côté, PR de l'autre.

    Pierre Maudet. A-t-il payé le prix d'une fusion jamais acceptée?
    Voilà tout ce qui me reste de la mémoire du film.

Les commentaires sont fermés.