08/12/2018

Andalousie tourne à droite

parlement andalou.jpg



Lors des dernières élections au Parlement régional d’Andalousie, un petit parti d’extrême droite, Vox, a fait une entrée en force en reportant 12 sièges (sur 109), alors même qu’il n’y figurait pas auparavant.


Fini la domination de gauche dans la région qui représentait l’historique et plus important bastion du PSOE. Ceci présage également une avancée populiste pour les prochaines élections en Espagne, et suit la mouvance de droite-toute européenne.

Avec ses 50 sièges, la gauche n’atteint plus la majorité absolue de 55 sièges et passe la main à la droite. Les raisons de cette montée de l’extrême-droite en Andalouise sont simples et semblables à celles d’ailleurs ; un ras-le-bol des pratiques clientélistes et les scandales de corruption.

Les axes politiques importants de ce nouveau parti sont :
- Une baisse fiscale par la suppression de l’impôt sur la fortune et l’impôt sur les successions, et la réduction de 2% l’impôt sur le revenu.
- Réduire le chômage rural, en changeant le programme de réduction du chômage rural par une solution plus pertinente, p.ex. développer le modèle d’« apprentissage »
- Booster l’industrie agricole
- Réduire les dépenses publiques et augmenter la transparence
- Supprimer des agences, instituts et observatoires superflus
- Renforcer les règles relatives aux incompatibilités des élus
- Empêcher l’embauche par piston, …


Les arguments avancés par la majorité des votants est qu'ils se sont trop appauvri et par ces élections la population veut couper la tête à cette gestion technocrate qui est gangrenée par l’inefficience et le copinage.

Vont-ils faire mieux ? Le même sort attendra ce prochain gouvernement s’il n’arrive pas à réaliser ses promesses de nettoyage et de redressage de la barque ; entre parler et agir il y a deux mondes.

Commentaires

Le Vénézuela à viré à gauche il y a quelques années, et on ne peut même pas dire que c'était pour le bien du peuple! Alors gauche ou droite!!!!!!

Écrit par : Dominique Degoumois | 08/12/2018

Répondre à ce commentaire

Là, je vous donne raison... gauche ou droite...
L'important est de ne pas déconnecter la tête du pays avec sa population

Écrit par : Manuel Alonso Unica | 08/12/2018

Répondre à ce commentaire

Je relance mon appelle il faut absolument boycotter pendant quelques temps, les multinationales qui ne payent pas leurs impôts dans nos pays! ikéa/h&m/starbuck/amazone et autres!

Écrit par : Dominique Degoumois | 08/12/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.