28/11/2018

Réputation salie et présomption d'innocence

e-reputation-740x370.jpg



Comment corriger les dégâts faits sur une réputation ?

Acquérir une réputation prend beaucoup de temps. Mais il en faut très peu pour la ruiner.

C’est étonnant de constater comment Pierre Maudet est poursuivi par une opinion publique invisible, orientée et véhiculée visuellement par les médias, sur le fait d’avoir accepté un « avantage ». Encore hier, l’interview de Darius Rochebin nous a donné une scène inadmissible de jugement au visage harcelant.

L’article 143 du Code pénal suisse conditionne l’« acceptation d’un avantage (indu) » au fait d’« accomplir ses devoirs de service ». Que veut bien mettre en évidence cet article de loi ? Je pense que M. Maudet aurait accompli ses devoirs de service, même s’il n’avait pas accepté l’avantage d’Abu Dhabi.

Il y a eu rumeurs qu’il aurait donné en contrepartie de ce voyage une concession à l’aéroport. Qu’en est-il ? C’est facile de vérifier cela, il suffit soit d’avoir des témoignages, soit des preuves bien formelles. Alors ? Est-ce qu’une enquête parlementaire a donné ne serait-ce qu’un soupçon de corruption sur le dossier ? Non, pas l’ombre d’un doute. Alors, peut-être que l’enquête pénale aura des éléments allant dans le sens du soupçon.

La chasse aux sorcières continue, bien qu’il serait « juste » d’attendre le résultat de l’enquête du Ministère public avant d’aller trop en avant avec les news foireuses que certains médias, si peu indépendants, vocifèrent à la population et de ce fait influencent les suites anti-maudet. À ce stade, il n’a pas volé, il n’a pas tué. Oui, il a menti, mais est-il « seul » responsable de ce quiproquo ? De cette situation qui le met dans l’embarras et ruine sa réputation. Et son ancien bras droit ? Quelqu'un en parle? Ce chef de cabinet très socialiste et proche de la Conseillère administrative Sandrine Salerno; également empêtrée dans l'affaire des notes de frais ? N'a-t'il pas plutôt fait une erreur de mal s'entourer ?

Suis-je le seul à respecter la présomption d’innocence ? Même la présidente nationale de son parti le lynche sous le prétexte que la crédibilité est entamée ! Une attitude lâche qui démontre qu’elle n’est peut-être pas, elle-même, à sa place, elle qui influence également les subalternes de la pyramide de parti. Et que dire sur cet ami d'enfance qui a eu un trajet de vie politique parallèle à celui de Pierre Maudet; cet Antonio qui écrase in-ou-volontairement son ami par des interventions inamicales et est assis bien confortablement sur le siège de Président ad-interim de la République et canton de Genève ? A qui profite le crime ?

Je suis content de n’être qu'un simple conseiller municipal totalement indépendant ; mais malheureusement de la commune qui fait le plus parler d'elle dans la Suisse entière pour des raisons de mauvaise gestion. Mais qui est donc le gestionnaire de la Ville, à propos ?

Je porte un pari sur le futur, et je mise sur Maudet, mais je pourrais miser également sur le déclin de certains politiciens qui seraient emportés par l'effet de meute; pendant que les animaux de la bergerie vont dans le sens du courant, dans sa simplicité.

En résumé, une renommée trop haute expose à bien des périls (Agamemnon).


Commentaires

Bravo et courage Mr Maudet

Écrit par : Sylvie Ruffieux Guignard | 28/11/2018

Bravo et courage Mr Maudet

Écrit par : Sylvie Ruffieux Guignard | 28/11/2018

bravo pour votre texte, enfin un résumé, peut-être trop résumé, qui met en évidence les tenants et aboutissants de cette affaire

Écrit par : Valérie Schmied | 28/11/2018

Bravo M. Maudet, je ne sais pas s il faudrait le dire. C est cynique de dire qu il s est amoché voire suicidé politiquement comme un ado.

Courage, oui certainement car il a menti dans ses explications quant à son son voyage aux Emiratis et a donné plusieurs versions parfois contradictoire. On a cru à un élève du primaire qui se défend plutôt mal que bien car suspecté d avoir volé le cahier du vocabulaire d un autre élève.

Quant au dépassement du crédit, le bât ne blesse pas seulement sur ce point mais au fond même si un dépassement n avait pas eu lieu, on aurait demandé si un abus a eu lieu pour la somme dépensée sans ou avec dépassement. C est du pareil au même.

Je ne sais pas si cette affaire est toujours entre les mains de la justice et si cette dernière irait encore plus loin. Pour le moment, c est son parti à Berne et à Genève qui lui tire dessus. Pensez vous qu ils le font s ils étaient convaincus à 100% de son innocence?

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 28/11/2018

"À ce stade, il n’a pas volé, il n’a pas tué."

Oui, mais il ne l'a pas volé et il en est mort.

Je suis aussi un peu écoeuré par l'acharnement sur une bête à terre qui ne grandit pas ceux qui semblent ravis de voir l'attention détournée.
Car, à mon humble avis, ce qu'on reproche à Pierre Maudet, c'est presque pratique courante dans le milieu. Un petit exemple, enfin... un gros sur ce coup, pour nous faire croire que les autres sont tout blancs, propres en ordre.

En revanche, bien que le mal soit fait, je ne lui pardonnerai pas son intransigeance et ses façons autoritaires de passer en force avec la loi sur les taxis qui a mis les entreprises de la place à terre. Il était parfaitement au courant de ce problème qu'il a évacué d'un revers de main sans discussion.
J'espère juste que le suivant ne souffrira pas des mêmes travers.

Écrit par : Pierre Jenni | 28/11/2018

La messe est dite pour Maudet. Ce qu'il y a de sûr, c'est qu'il a fait d'ores et déjà un tort considérable à son parti. Mais lui, il est cramé de chez cramé. La question, c'est le parti...

Écrit par : Géo | 28/11/2018

Sil en est un qui pourrait se réjouir des emmerdes actuelles de P. Maudet, c’est bien P. Jenni qui a un sérieux contentieux avec le magistrat à propos de la loi sur les taxis, il nous en a abondamment parlé sur son blog. Mais il n’a que peu de goût à piétiner l’adversaire à terre, à danser la carmagnole sur le couvercle du cercueil, il laisse cela aux contempteurs patentés et c’est tout à son honneur.

Écrit par : Gislebert | 28/11/2018

Regarde les 3 versions de "Topaze de Pagnol" sur youtube, c'est un peu comme ça que les choses se passent dans cette ville, surtout le matin vers 4h/ 5h avec le balai des balayeuses dans nos rues!

Écrit par : Dominique Degoumois | 28/11/2018

Bravo! Excellente analyse!

Écrit par : Faid | 28/11/2018

La présomption d'innocence est une norme judidique et n'est valable que dans le monde judiciaire. Le fait est qu'il a menti et qu'il s'est lui-même mis dans la merde, judiciaire ou non. Quand un politicien est élu, c'est sur la base d'une confiance. La confiance qui lie un élu à son électorat n'est pas une norme juridique. Je suis très content qu'il y ait des gens comme vous pour le défendre. Plus longtemps le feuilleton durera, plus il y aura d'épisodes et mieux ce sera.

"Je suis content de n’être qu'un simple conseiller municipal totalement indépendant"
Pas si indépendant que cela, car vous avez été élu sur une liste et grâce à cette liste. Si vous avez quitté le parti qui vous permis d'être élu, l'honnêteté devrait vous commander de démissionner.

"mais malheureusement de la commune qui fait le plus parler d'elle dans la Suisse entière pour des raisons de mauvaise gestion."
Et la présomption d'innocence dans ce cas?
Et qui a voté les budgets année après année?
Et qu'en est-il des frais forfaitaires de maudet quand il était au CA?

Écrit par : Daniel | 29/11/2018

Il y a trop de zones grises dans cette histoire et M. Maudet a simplement donné à ses adversaires (et au public) le bâton avec lequel il se fait taper aujourd'hui.

Le mensonge, les demi-vérités, les gestes donnés à ses "amis" dont il est redevable, son rapport ambigu avec l'argent, l'esquive aux questions précises, tout ceci a été extrêmement mal géré par un homme dont on disait qu'il était un génie de la com...

M. Maudet a beaucoup d'éloquence et a encore des appuis mais dans la population il a perdu tout crédit et la confiance envers ce politicien est au niveau 0.

Les Genevois ont été trompés au moment du vote. Le preux chevalier blanc, prompt à couper les têtes de ses contradicteurs et subordonnés (quitte à perdre ensuite en justice cf. Cas Cudré-Mauroux) est lui-même pris en contradiction avec les "valeurs" qu'il disait être les siennes.

La démission aurait dû être immédiate, associée à des excuses et il aurait même pu se représenter en ayant même des chances d'être réélu.

Maintenant c'est trop tard et les dommages provoqués à son parti et à lui-même seront longs à être oubliés.

Écrit par : A. Piller | 29/11/2018

Bravo monsieur Maudet,vous êtes un homme que je respecte beaucoup,vous avez tout mon soutien ,courage ,vous allez gagner cette bataille et je suis convaincue de votre bonne fois de vôtre loyauté envers nous tous ,n abandonné jamais ,ne vous inquiétez pas,vous avez toujours là confiance des personnes que comme vous se battent pour la vérité et l honneur,j ai confiance en vous ,allors courage .

Écrit par : Palmira | 29/11/2018

"Encore hier, l’interview de Darius Rochebin nous a donné une scène inadmissible de jugement au visage harcelant."
Pour une fois que le journaliste ne se montre pas complaisant, il faut que vous le condamniez.

Je note que maudet n'a pas répondu à LA question sur sa déclaration fiscale. Un nouveau mensonge par omission. Et que faisait-il sur le plateau quand il dit qu'il était interdit de parole...?

Les réceptions au Palais Eynard pour les candidats à la naturalisation ne sont pas sans retombées... N'est-ce pas, Palmira?

Dernières et excellentes nouvelles aujourd'hui de Berne:
- personne ne peut le forcer à démissionner.... reste pierrot, reste!!!! Oh Ouuuuiiiii!!!!
- c'est un caillou dans la chaussure du plr... excellentissime!!!!!!!!!!!

Bon, le CE pourrait lui retirer les derniers morceaux qu'il lui reste de son dicastère. Une sorte de potiche, aux frais du contribuable, lui qui prétend n'avoir rien coûté aux contribuables, comme s'il n'y avait que l'argent qui comptait. D'ailleurs touche-t-il un plein salaire pour son demi-poste actuel?
On sait qu'il doit tout son temps à sa fonction (s'il touche un plein salaire...) et il se déplace à Berne pour une affaire privée, ce n'est pas sérieux.

Accroche-toi pierrot, accroche-toi!!!!!!!!

Écrit par : Daniel | 29/11/2018

Décidément, et voilà qu'on l'accuse de soustraction fiscale, tout ça pour quelques piécettes.
Encore une cabale.

Écrit par : integre | 30/11/2018

Les commentaires sont fermés.