12/11/2018

Notes de frais

Notes-de-frais.jpg


Les notes de frais sont si appréciées par ces princes et princesses qu'ils en abusent. Certaines personnes prétendent qu’elles sont justifiées afin de remplir leur fonction et d’autres au contraire se gargarisent du fait qu’elles ont peu abusé.

Bien évidemment, ceux qui utilisent peu ces notes de frais se font souvent inviter par des milliardaires sous le prétexte que cela rapporte en contreparties pour la ville. Vraiment ?
Soit on abuse soit on donne l’impression de se faire corrompre, il me semble.

Alors, qu’on soit argentier ou simple conseiller administratif, lorsqu’on remplit une fonction publique, on doit utiliser les deniers publics avec parcimonie et efficience.

N’oubliez pas que les retraités suisses viennent récemment de se faire augmenter leur rente de dix francs par mois. C’est risible et ridicule pendant que certains élus prétextent l’utilisation légitime des deniers publics.

14:59 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonjour Alonso,

J'ai toujours plaisir à lire vos billets quand je le peux. Après plus de 8 mois sans ordinateur - il n'est pas ré-installé pour cause de déménagement et emménagement qui me prennent des mois et encore quelques mois supplémentaires pour organiser ma nouvelle maison - je me suis acheté ce portable afin de ne pas me priver trop longtemps de la lecture de blogs que j'aime.

A propos de la prodigalité avec l'argent public, sous forme de notes de frais, je pense qu'on veut calmer nos curiosité et réprobation pour n'avoir pas à révéler la manière dont est géré le budget par ces mêmes magistrats.
J'avais parlé, à l'époque du laxisme, que je pense volontaire, avec laquelle le social ou la cohésion sociale a dû connaître de semblables mécanismes. Avec la différence dans la forme: les notes de frais sont personnelles pour la personne du magistrat, les octrois de subvention sans rigueur ni contrôle, lorsqu'ils sont accordés, devraient faire l'objet d'un examen impartial. Là, personne n'a demandé à la cour des compte sa saisine pour vérifier la régularité des exercices.

Nos bons élus ici, fustigent la corruption dans certains pays, ceux qui n'aiment pas l'Amérique ou l'Union Européenne. Mais à y regarder de plus près, Ils ont été et sont toujours, d'excellents corrupteurs. Leur ennemi numéro Un est l'individu incorruptible. Souvent, à celui.là, on lui coupe la tête ou on commandite sa disparition. Mais en démocratie théâtrale à l'occidentale, on le punit et on l'exclut. Les autres n'ont plus qu'à les occire pour le plaisir de l'expiation: "c'est un autre qui a pris le coup, pas moi! jusqu'à nouvel ordre!"
L'humain en compétition devient dérisoire.

Moi, ce qui m'intéresse, c'est que le parlement prennent une fois fermement la décision de créer un organe indépendant de contrôle et de suivi des objets pour lesquels il a voté un crédit ou une subvention. De même il contrôlera les bénéficiaires de subventions ou de mandats, car il y a beaucoup de fraudes et de mensonges, de fausses facturations, de trafic d'influences (bref: des agissements a-sociétal et a-social qui vont à l'encontre du bien être des citoyens et qui provoquent de la désolidarisation, un peu comme de la carbonatation dans la masse humaine). De même, il vaudrait aussi la peine de scruter de près les critères très fluctuants des magistrats, pour ne pas dire arbitraires, quant à l'octroi d'une subvention.
On néglige de voir que souvent, c'est dans le cadre de l'exercice de ses fonctions qu'on corrompt. Ainsi on devient habile corrupteur et on succombe aussi facilement à la corruption. Naturellement il y a toujours plus habiles, plus finauds et plus puissanst que soi. Notre denier (public) est pris aux pièges des politiques verreux.

Merci Alonso, d'avoir publié ma lettre de soutien à votre cause que j'ai pu lire dans cette même consultation. En effet, je ne changerai rien en me relisant.

Si je reviens en visite à Genève, une fois, j'aurais plaisir à aller boire un verre avec vous... Aux Pâquis! Bien sûr! Avec mes deux fidèles Savannah.
Je vous enverrai tantôt un message à votre messagerie privée.

Avec les amitiés de Beatrix qui a déménagé à la frontière alsacienne.

Écrit par : Beatrix | 12/11/2018

bravo pour votre blog. On voit bien que vous vous êtes fait sortir du ps pour une raison de critique facile. Mais être en politique c'est surtout critiquer et débattre. Continuez comme cela, vous irez loin.

Écrit par : Robyrob | 12/11/2018

Les commentaires sont fermés.