18/10/2016

Le ballet vous dit Merde

can-you-name-this-ballet-move-2-5638-1443126957-1_dblbig.jpg

 

Le ballet du Grand-théâtre fait parler de lui

Que le Grand-théâtre reste autonome et délié du politique


La culture lutte encore pour son indépendance
La culture lutte pour son droit à ne pas être muselée par le politique
La culture lutte pour son développement naturel
La culture lutte afin de garder des spectateurs connaisseurs

La culture est fragile
La culture est également forte
La culture est l’expression de ses créateurs
La culture est un corps, une personne morale

Il y a dans la culture des bons et moins bons
Il y a dans la culture une volonté d’atteindre le cœur des personnes
Il y a dans la culture un vent de liberté
Il y a dans la culture des langages

La culture subit le saupoudrage ou non
La culture subit le bon vouloir de princes
La culture subit de la part d’élites corrompues
La culture subit la politique

La culture doit également se nourrir
La culture doit parfois se plier au budget
La culture doit baisser parfois ses exigences
La culture doit être rentable

Vivement une politique de la culture qui n’opprime pas ses acteurs
Qu’elle veuille aller où elle veut sans tenir compte de raisons politiques

Bravo Tobias Richter, la culture ne doit pas se plier aux bisbilles d’opinion imposées par des camps et partis !

12:00 Publié dans Air du temps, Art, Causes et associations, Etat, Genève, Pensées, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.