17/08/2016

Lettre ouverte aux débatteurs du thème du port du voile

liberte-dexpression.jpg

Donnant suite à mon article "Dévoiler le dilemme de la burqa" de mon blog de la Tribune de Genève, dont j'ai posté un lien sur mon mur facebook ce jour.

Peut-on s'exprimer librement sans être bridé par des menaces si l'on n'opte pas pour une opinion favorable au port du voile en Suisse dans l'espace public ?


Tout à l'heure j'ai reçu un message sur mon mur facebook empreint de haine et de menace juste car j'ai exprimé mon opinion sur le voile. Ce message était ordurier. L'individu suite à cela s'est ôté de mes amis FB.

J'ai exprimé mon désaccord sur cette façon d'agir et surtout d'exercer des menaces. Certains de vous, mes amis, avez également exprimé vos avis. Par la suite et par manque de courage ce dernier à supprimé son message et le fil des commentaires et m'a bloqué outre le fait d’être déjà sorti de mes amis.

Je savais que prononcer ma sympathie pour la cause de l'égalité des genres (homme/femme) au travers du débat du voile pouvait être interprété comme si j'étais intolérant envers l'Islam et son culte.

Non, je ne suis pas islamophobe parce que je prône la cause de l'égalité homme/femme en territoire suisse.

Je compte toujours exprimer mon opinion et exercer ma liberté d'opinion qui est primordiale en démocratie. Je communique avec tout le respect que l'on puisse avoir et je suis certain des bonnes intentions de mes convictions.

Ça suffit de traiter les gens de "racistes" si l'on touche la thématique de l'Islam. Non, exprimer une opinion comme la mienne (contraire au port du voile) n'est pas une propagande, car tout le monde est libre de penser différemment, autant moi que mes opposants de pensée.

Bien à vous

Manuel ALONSO UNICA

16.08.2016

12:30 Publié dans Air du temps, Causes et associations, Etat, Genève, Humeur, Pensées, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous venez de faire l'expérience de l'épreuve du feu concernant la liberté d'expression face à l'islamisme.
Je vous remercie et vous félicite de ne pas vous soumettre aux intimidations et aux menaces qui vont de pairs avec cette idéologie.
Rien n'est jamais acquis en démocratie.

Écrit par : norbert maendly | 17/08/2016

Merci Norbert. Il me semble que l'on ne sait pas que je suis un ayatollah de l'éthique, de l'intégrité et de l'honneteté. Outre le fait d'être extrêmement social et socialiste dans ses valeurs. Tant professionnellement que de manière privée, mes valeurs ne sont jamais salies par du mensonge ou des intérêts qui corrompent, du moins à ce jour. J'ai déjà dû assumer, et j'assume volontiers des conséquences négatives afin de garder la tête haute et je ne compte pas changer. Cela dit j'adore débattre voire combattre pour des valeurs sociales et sociétales basées sur les libertés inscrites dans le dogme de démocratie.

Écrit par : Manuel Alonso Unica | 17/08/2016

"je suis un ayatollah de l'éthique, de l'intégrité et de l'honnêteté"
Il vous faut donc beaucoup de courage. En amour, comme à la guerre, tous les coups sont permis, selon le dicton bien connu. Malheureusement il faut ajouter "comme dans les religions".

Écrit par : Mère-Grand | 18/08/2016

N'est-on pas en mesure d'écrire éthique intégrité honnêteté en complétant par rectitude morale... sans autre... pour une fois?

En religion comme ailleurs il n'y a pas que de mauvais coups avec de mauvaises gens.

Le problème est qu'en principe les bonnes gens, de compagnie, notamment, ne répandant ni ragots ni rumeurs par conséquent bonnes gens sans "intérêt"! sont personnes dont on ne parle pas, dont il n'y a rien à dire.

Plus volontiers place à l'abjection.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 18/08/2016

Les commentaires sont fermés.