12/12/2015

Un ruminant au Conseil municipal de la Ville de Genève

ConseilMunicipal.jpg

Est-ce que mâcher du chewing-gum au Conseil municipal relève du manque d'éducation?

Oui, mâcher du chewing-gum au Conseil municipal relève du manque d'éducation.
 
En zappant ce samedi soir 12 décembre 2015, je suis tombé sur la chaîne Léman Bleu au moment de la séance du Conseil municipal de la ville de Genève.
 
Là, le Président du Conseil municipal M. Medeiros tient la séance de manière très singulière en mâchant son chewing-gum disgracieusement et en faisant entendre dans le micro présidentiel les bruits de sa salive.
 
Personne ne lui a dit que cela est avilissant et non digne d'un personnage détenant sa fonction et méprisable envers les interlocuteurs et les spectateurs citoyens qui le côtoient ou le regardent?
 
Je tiens à relever que la fonction qu'il détient provisoirement le temps de son mandat, est une fonction prêtée, qui ne lui appartient pas, et qui représente une honorable institution de la ville de Genève; ville qui joue dans l'échiquier international dans le domaine des relations politiques, l'humanitaire et la haute finance. En se comportant ainsi, il est non digne de fonction qui lui a été déléguée.
 
L'acte de rumination du Président du Conseil municipal n'entre pas dans la liste des règles de savoir-vivre universellement connues dans le monde civilisé. Même dans le monde Yankee, je n'ai pas vu des élus siéger d'une manière aussi répugnante et manquant de respect envers autrui ; car oui, même aux États-Unis, mâcher du chewing-gum en séance ou entretien relève du manque d'éducation.

Et qu'on se le dise, je ne discrimine nullement le MCG (parti du président du CM) par cet article, mais je tiens à m'exprimer sur la dégradation de la qualité des personnes parmi nos élus et élues; et non uniquement à droite.

22:08 Publié dans Etat, Genève, Gestion et finance publique, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.